Street-art et cheesecake


Ça m’a pris comme une envie d’éternuer…

Samedi matin après un footing de 45 min et 1h de tortures diverses, j’ai ressorti Nik’ ! Mon Nikon! J’ai improvisé une balade en oeil-à-oeil avec lui au hasard des rues parisiennes, avec pour seul objectif (en dehors du sien…), trouver un homme au regard menaçant, qui domine une rue en exigeant le silence !

Vous voyez de qui je parle ? Non ? Ben ouvrez bien l’œil car il est à la fois discret et imposant ! Difficile de le rater quand vous le croisez. Il faut juste trouver cette fameuse rue qu’il aime tant !

Les hommes autoritaires ne me font pas peur ^^, donc, après quelques recherches sur le web, je découvre que c’est vers un endroit mythique de la culture et de l’art à Paris que je le trouverai. J’avoue que mes souvenirs d’étudiante dans ce quartier étaient marqués par les 45 min habituelles et quotidiennes nécessaires pour y accéder. Ça a suffit pour anéantir mon plaisir de m’y balader. Son grand tube rouge, ses escalators vitrés et son brouhaha ne m’ont pas laissé de souvenirs joyeux, loin de là …

centre georges pompidou

centre georges pompidou

Eh oui, le centre George Pompidou ne m’a pas manqué ! Même ses expos ne m’ont pas attirée ces dernières années. Mais forte heureusement, ma recherche n’ est apparemment pas localisée dans ses entrailles…

En sortant du métro Hôtel de Ville, je découvre sur le chemin un concept plutôt étrange mais original qui est la vente de friperies au kilo ! Surement un moyen d’endiguer la crise…ou pas !

kiloshop friperies au kilo

friperies au kilo

la pesée du manteau vintage

la pesée du manteau vintage

J’ai pesé un manteau fourré en cuir, tel un filet de pomme de terre, qui s’affiche à un prix défiant

toute concurrence sur la balance : 45 eur !!! Pas mal pour un manteau super vintage !

Bon, je m’égare, ex-shoppeuse addict’ oblige …

Je continue ma quête dans le marécage parisien, toujours à la recherche du tyran !

Là, je croise une galerie d’Art au style loft très épuré avec des œuvres diverses (+2000 articles) et variées (de 10 à 2000 euros).

galerie d'art

Il y a des tableaux que je me voyais bien refaire moi même pour beaucoup moins cher et d’autres qui étaient inégalables car d’une beauté et originalité incontestable.

art contemporaingalerie d'art

 

 

 

GALERIE D'ART NOUVELLE GENERATION Paris

Après ce second égarement, je continue ma route et là je tombe nez à nez avec lui…

La quête n’aura pas été longue ! Je vois deux touristes en pleine euphorie, tombées dans son piège et qui n’ont pas l’air de comprendre sa demande ! Finalement impressionnées puis gênées par son regard insistant, elles feignent un sourire et s’enfuient d’un pas peu sûr …

Un riverain me met en garde contre le piège tendu à l’entrée de cette rue qui guette les victimes déstabilisées par l’homme !

Je remercie le riverain, j’enjambe la chaine métallique et à mon tour je souris tout en sortant Nik’ qui s’empresse de prendre des preuves de notre nouvelle trouvaille sous tous les angles possibles !

jef aerosol

 « Chuttt » fait partie de ces œuvres Street art qui recouvrent les murs parisiens. Il se trouve Place Stravinsky, entre Beaubourg et la fontaine de Niki de Saint Phalle. Jef Aeorosol, son créateur, n’est pas un adepte de la culture hip hop, comme nombre de graphistes, mais plutôt rock dans l’âme. Avec 30 ans de pochoir derrière lui, il s’adonne à cet art en s’inspirant de personnage de la scene musicale de son époque…

Heureuse et fière de l’avoir déniché très rapidement et de n’avoir pas frémi d’un poil devant cet homme de plus de 10m, je décide qu’une récompense s’impose !

DSC_3699_012

Le fameux cheesecake … Et celui là je ne vous révélerai pas sa cachette! Je vous dirai juste que vous le trouverez dans le 4ème arrondissement à quelques pas de … »chuttttt » !

 Bonne balade !

NB : je crois que le cheesecake était un vilain péché, elles me recherchent…

la gourmandise est un vilain péché

la gourmandise est un vilain péché

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *